Histoire de France - Histoire du Monde 

Histoire de France - Histoire du Monde 

Menu

Les livres de l’Histoire 📖

Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale 

Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale
Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale

[Sous la direction de Jean Lopez et Olivier Wievorka, Perrin/Tempus, mai 2023,336 pages,8€]

L'Histoire est riche d'enseignement au quotidien. Et pour le sujet qui nous concerne ici, la Seconde Guerre mondiale, cela s'applique une nouvelle fois.

Les spécialistes de la thématique abordent des événements bien connus. Cependant, il s'agit d'en apprécier les actes et décisions qui permettent de les qualifier d'erreur. Qu'elles relèvent  de la stratégie militaire, de la politique, de la communication ou encore de l'entêtement des décideurs, les décisions prises ont changé le cours du conflit.

En lisant, vous comprendrez que l'histoire de ce conflit aurait pu s'Ă©crire autrement.
Cependant, ce livre n'est ne verse ni dans l'uchronie ni dans l'anachronisme. Il permet simplement et clairement d'apprécier les choix qui se sont présentés aux acteurs et d'envisager les évolutions possibles du conflit.  On en apprécie encore mieux les conséquences sur l'immédiat après guerre ainsi qu'à moyen et long terme tant pour les nations que pour les peuples.

Un ouvrage réussi, une lecture passionnante ! 

Jérémy Huriaux 

Atlas historique de la France 

Atlas historique de la France
Atlas historique de la France

[Christian Grataloup, Charlotte Becquet-Rousset, Joël Cornette, Légendes Cartographie,Les Arènes/l'Histoire, novembre 2020,320 pages,24€90 ]

Un Atlas indispensable pour comprendre l’Histoire de notre pays. Cet ouvrage met en avant l’importance d’associer la cartographie et la géohistoire pour analyser comme il le faut les événements successifs de du temps passé. 

La lecture de ce livre peut se faire selon la période qui est recherchée. Cependant, une lecture des cartes les unes à la suite des autres est tout aussi plaisante et enrichissante. Cette façon de procéder permet de passer d’un événement à l’autre en tenant compte des liens qui unissent les faits historiques entre eux. 

Ces cartes sont précieuses car elles nous enseignent la génèse d’un pays, de notre pays. Un territoire riche du point de vue historique, géopolitique, géographique, géologique. Agriculture, économie, industrie, architecture, révolutions, guerres, politique, etc... aucun sujet ne manque. 

Un Atlas et 375 cartes indispensables pour expliquer et transmettre, à lire absolument ! 

Jérémy Huriaux 


J'ai arrêté Otto Abetz
J'ai arrêté Otto Abetz

J'ai arrêté Otto Abetz 

[Didier Eisack, Amalthée septembre 2022, 638 page, 28€90] 

Il y a les grands événements de l'Histoire dont les faits et les personnages sont connus, ou presque,  de tous et toutes. Et, il y a ces histoires qui font partie entièrement de la grande et qui en changent le cours.
C'est ce qui est mis en avant dans cet ouvrage de Didier Eisack.
Il présente l'histoire de son père et son grand-père résistants en France occupée à Lyon et ses environs.

Joachim/Richard Eisack, un grand-père allemand et juif qui se réfugie en France avec sa famille pour éviter de subir les persécutions nazies. Il va tout donner pour la France, ce pays qui l'accueille et lui donne une sécurité ainsi qu'à ses proches.
Cependant, comme le décrit très bien l'auteur, rien ne sera simple. Car en effet, être allemand c'est être  suspect et être juif c'est être la cause de tous les maux !

Pour bien comprendre un événement historique la remise en contexte est essentielle. C'est ce que fait parfaitement l'auteur. La généalogie, l'histoire et la géopolitique permettent dans les premières parties de l'ouvrage d'en apprendre plus sur l'évolution des territoires et des pays qui ont vu vivre les ancêtres de Didier Eisack.
Les faits sont détaillés avec précision. Certain ou certaine trouveront cela un peu longuet. Cependant, cela donne de la qualité aux chapitres. Et que serait l'histoire d'une vie, une vie qui a influencé le cours de l'Histoire, sans ses détails !?

Didier Eisack rétablit la vérité sur l'auteur de l'arrestation de ce dignitaire nazi. Et c'est un plaidoyer pour lui et toute sa famille.

Bonne lecture ! 

Jérémy Huriaux 

Votre prénom :
Commentaire :
Histoires insolites de la Résistance Française
Histoires insolites de la Résistance Française

Histoires insolites de la Résistance Française 

En Histoire, on en apprend tous les jours. C'est forcément le cas pour celle de la Résistance. 

Dans cet ouvrage, Julien Arbois livre des précisions sur des faits et/ou des personnages inconnus ou peu connus Cette période où ces femmes et ces hommes qui, au péril de leur vie, ont choisi la lutte clandestine pour sauver la liberté et libérer la France, n'a pas terminé de livrer ses secrets et ses anecdotes.

Les messages codés, les surnoms des combattants de l'ombre, le fusillé souriant, le fonctionnaire du régime de Vichy qui utilise son poste pour résister à l'occupant et aux collabos, le seul et unique réseau de résistance de la gendarmerie, etc...L'auteur permet de se plonger au cœur des petites histoires qui ont fait la grande durant toute la période du conflit. 

Un livre utile pour comprendre et apprendre. 

Bonne lecture ! 

Jérémy Huriaux 



La Révolution française et la violence, "une logique infernale" 

La Révolution française et la violence,
La Révolution française et la violence, "une logique infernale"

[Hervé Luxardo, éditions Clefs Pour l'Histoire de France  2023, 215 p.] 

La France et son Histoire, une succession d’évènements glorieux et d’autres plus sombres. À chaque période, son lot de paix, de sérénité ainsi que de guerre, de révolte et de violence. 

La Révolution française n’y échappe pas, c’est ce que vous propose de comprendre ce livre d’Hervé Luxardo. 

La IIIème République a fait de la Révolution un roman national pour réunir le peuple autour d’une cause commune. Une République symbole de la liberté, de la fin de la monarchie et de ses privilèges, de l’égalité entre tous et toutes. Ce roman national était-il prêt à justifier la violence, toute la violence? 

Hervé Luxardo, historien spécialiste de la période , propose un récit précis qui nous plonge dans le quotidien des révolutionnaires et, aux yeux de ces derniers, des ennemis de la Révolution. La violence est partout. Justifiée pour un regard, une impression, une cocarde manquante ou encore un patriotisme qui est considé comme modéré. 

Grâce à un travail de recherche important, l'auteur évoque des faits qui permettent de mieux comprendre les révoltes en Vendée, en Bretagne ou encore en Provence. Car oui des nuances sont à apporter dans le mouvement contestataire. Les révolutionnaires opposés aux contre-révolutionnaires , le bien qui est opposé au mal !? Non, ce ne fut pas aussi manichéen que ça. L'auteur l'explique bien. 

La Révolution française fait basculer la France, l'Europe et l'Histoire dans une nouvelle ère. Elle marque les générations futures avec la philosophie des Lumières, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen ou encore la création des départements. Cependant, ce livre permet de comprendre, qu'on ne peut pas lui retirer sa violence. Celle-ci n'est certes pas née à l'été 1789 mais elle en a été un outil important, un moyen légitimé pour faire accepter le changement. Un outil ancré dans les pratiques contestataires...

Bonne lecture ! 

Jérémy Huriaux 




Les Procès de Moscou
Les Procès de Moscou

Les procès de Moscou 

[Nicolas Werth, éditions Les Belles Lettres 2023, 13€90, 220 p.] 

La caricature en couverture est éloquente, elle est d’ailleurs souvent utilisée dans les manuels scolaires pour illustrer la partie du programme scolaire consacrée à la Grande Terreur Stalinienne. On y voit le dictateur fier, trônant au milieu d’un aéropage décapité. Ces hommes, assassinés à sa demande, étaient pourtant, pour une grande partie d’entre eux, considérés comme des héros de la révolution bolchévique, fidèles compagnons de Lénine.

Pour se débarrasser de ceux qui pouvaient lui faire de l’ombre, « le Petit Père des peuples » fit organiser trois grands procès qui eurent lieu à Moscou entre 1936 et 1938. Largement médiatisés, ils mirent en scène une parodie de justice pendant laquelle ces accusés avouèrent, avec encore plus de force qu’on ne leur en demandait, des crimes qu’ils n’avaient pas commis. Jetés ainsi à l’opprobre populaire, ils furent condamnés à mort par une justice d’un peuple, convaincu lui-même qu’il s’agissait là de comploteurs et de saboteurs qui mettaient tout en œuvre pour saper la belle politique égalitaire constitutive du projet stalinien. Violemment pris à parti par le procureur général, abasourdis par les accusations, soumis en secret à des pressions morales et physiques, et tenus au respect par la prise en otage de leur famille ou par la promesse qu’on leur avait faite de retrouver la liberté en échange d’aveux, cette quinzaine de victimes des grandes purges staliniennes furent condamnées à mort et immédiatement exécutée.

Car il ne fallait surtout pas qu’ils puissent user de leur droit de faire appel ou prouver leur innocence, sans quoi ils auraient pu porter des coups à un régime déjà en proie aux pires difficultés économiques. Le communisme, l’industrialisation à tout prix, la collectivisation forcée affaiblissaient un pays exsangue et il fallait, pour Staline, cacher ses propres responsabilités dans la faillite d’un système dont on annonçait tant de belles promesses et qui ne fonctionnait pas. Alors quoi de mieux que d’organiser cette mascarade politique pour détourner l’attention des masses et faire croire qu’on réglait le problème en s’en prenant à tous ceux qui s’acharnaient à détruire le projet d’un avenir radieux sous les hospices du communisme guidé par le « Grand Timonier ».

A l’aide de nouvelles archives récemment déclassifiées, de l’étude d’articles de la presse soviétique (Pravda) et étrangère (en particulier française), de correspondances entre Staline et ses collaborateurs proches et de comptes-rendus d’assemblées et réunions, Nicolas Werth, spécialiste de l’histoire du communisme et de l’URSS, dévoile tout ce qu’il y a derrière ces procès et répond aux questions que chacun se pose devant l’énormité des évènements commis entre 1936 et 1938 : qui a tiré les ficelles ? Pourquoi ? Quel en fut le retentissement international ? Comment les communistes du monde entier justifièrent ou non ces crimes ? Quand découvrit-on la réalité et qu’en fit-on ?

Un petit ouvrage efficace qui va droit à l’essentiel, nouvelle édition augmentée d’annexes très intéressantes, dont les lettres de Boukharine à Staline.

Romain Blandre 

Opération Mincemeat 

Opération Mincemeat - la ruse
Opération Mincemeat - la ruse

[Ben Macintyre, éditions Pocket, 2022, 9€20, 504 p.] 

Quand on pense guerre, on évoque facilement stratégie, combat, opération, unité, soldat, blessure, mort, et bien d'autres. Cependant la guerre c'est aussi guerre de communication, lutte des mots et désinformation.
Espionnage et contre-espionnage sont tout aussi importants que l'armée de terre, l'armée de l'air et la marine.
Ben Macintyre le raconte bien dans cet ouvrage . L'opération Mincemeat est une des œuvres de désinformation militaire parmi les plus ambitieuses du second conflit mondial. Sans elle, la reconquête de l'Europe n'aurait pas été possible ou, tout au moins, reportée.
L'auteur fourni un récit très détaillé. Certes parfois un peu longuet avec le risque de décrocher. Cependant, à chaque chapitre le rebondissement arrive à point nommé pour se plonger de nouveau dans les méandres de l'Histoire.
Finalement, cette extrême précision est à apprécier pour son utilité à comprendre un pan important de 1939-1945.

Bonne lecture !

Jérémy Huriaux 

România, un avant-guerre
România, un avant-guerre

România, un avant-guerre 

[Julien Monange, éditions Lemme Edit, 2022, 14€, 160 p.] 

L’auteur nous emmène dans les Balkans, cette poudrière historique.

Rômania est le récit de la génèse d’une stratégie militaire, d’un plan d’action qui doivent faire face à une menace hybride. À la fois nouvelle, au regard des derniers combats menés notamment dans le Sahel face à la guérilla imposée par les groupes djihadistes. Et, qui n’est finalement pas si différente sur le plan historique des guerres du siècle dernier, car elle prévoit l’affrontement de deux blocs. Alors que le conflit en Ukraine sévit depuis un an, la lecture de ce livre fournit un éclairage sur la préparation à la guerre que les militaires français, européens et de l’OTAN savaient, même sans se l’avouer, inéluctable à l’Est. 

Julien Monange poétise le récit. Ce qui permet de s’évader totalement des plaines jusqu’aux bords de la mer noire. Non pour en réduire la gravité de la situation mais pour mieux s’approprier l’esprit et la culture roumaine. 

Historiquement, géopolitiquement,militairement, poétiquement et philosophiquement. România permet de voyager et de comprendre. 

Bonne lecture ! 

Jérémy Huriaux 

Histoire de France - Histoire du Monde [HdFHdM]
Réglage des cookies
Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation.
Vous pouvez les accepter en bloc ou choisir ceux que vous autorisez.
Paramètres de confidentialité
Choisissez les cookies que vous autorisez sur ce site. (Les cookies vraiment nécessaires au bon fonctionnement du site ne sont pas désactivables.)
Essentiels
Les formulaires de contact de ce site utilisent Google Recaptcha pour lutter contre les mails indésirables.

Ce site peut également utiliser des cookies pour le commerce électronique qui sont essentiels à son bon fonctionnement.
Services Google
Ce site est susceptible d'utiliser les cookies suivants qui collectent des données telles que l'adresse des pages que vous visitez et votre adresse IP :

- Google Maps
- Google Fonts
Motivés par vos données
Ce site est susceptible d'utiliser les cookies suivants en vue de pister le comportement des visiteurs, de suivre les conversions publicitaires et de constituer des cohortes :

- Google Analytics
- Suivi des conversions Google Ads
- Pixel Facebook (Meta)