Histoire de France - Histoire du Monde 

Histoire de France - Histoire du Monde 

Menu

Les livres de l’Histoire 📖

Moi, Eva Braun
Moi, Eva Braun

Moi, Eva Braun 

Ce roman historique vous plongera au coeur de la vie d'Eva Braun et, par conséquent, au cœur du Troisième Reich.

Son enfance, son adolescence, sa rencontre avec Adolf Hitler, son amour et sa mort pour lui.  Eva Braun vous raconte tout. Vous aurez l'impression d'être au côté de la maîtresse du dictateur nazi durant  toutes les étapes de sa vie.

Vous allez, également, en apprendre plus sur Hitler et les hauts dignitaires du régime. C'est d'ailleurs là le point fort de ce livre, il ne vous fera pas passer à côté des évènements de l'Allemagne durant ce second conflit mondial. 

Pour le plaisir de dévorer un roman historique et pour mieux comprendre l'Histoire, c'est le livre qu'il vous faut lire ! 

Bonne lecture ! 

Jérémy Huriaux

- Moi, Eva Braun - de Chloé Dubreuil aux éditions Lemme Edit 




Napoléon à Sainte-Hélène
Napoléon à Sainte-Hélène

Napoléon à Sainte-Hélène

Du premier jour de la seconde abdication à l'inhumation de Napoléon 1er sur son île de Sainte-Hélène, Pierre Branda vous fait voyager au coeur de la dernière grand bataille de l'Empereur des français. Celle de la lutte contre l'isolement et l'oubli. 

Le récit est passionnant et donne l'impression de vivre pleinement cette  histoire. L’auteur nous permet d’accompagner ainsi, celui qui fût qualifié de l’ennemi de l Europe, vers la postérité. 

On est à Sainte-Hélène, on a envie d’aller à Sainte-Hélène ! 

Bonne lecture !

Jérémy Huriaux 

- Napoléon à Saint-Hélène -  par Pierre Branda aux éditions Perrin 


Les douze morts de Napoléon
Les douze morts de Napoléon

Les douze morts de Napoléon 

Napoléon Bonaparte et la mort, une longue histoire qui ne se résume pas uniquement au 05 mai 1821 à 17h49. Date et horaire de son dernier souffle. 

David Chanteranne, nous présente 12 étapes de la vie de l’Empereur. Des évènements mis en parallèle avec son exil à Sainte-Hélène. Un éloignement forcé qui le détruira à petit feu. 

Par cette lecture impériale, vous en apprendrez beaucoup sur le général devenu chef suprême de cette France et de sa Révolution qu’il saura terminer. 

Par cette lecture passionnante vous comprendrez que le jeune Corse devenu chef de guerre s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs et de rendre les choses possible. Car "impossible n’est pas Français".

Napoléon Bonaparte est mort il y a 200 ans et ce livre nous confirme qu’il a marqué l’Histoire de son empreinte. Ce qui le rend bien vivant...

Jérémy Huriaux 

- Les douze morts de Napoléon - par David Chanteranne aux éditions Passés Composés 


L’ été des quatre rois
L’ été des quatre rois

L’été des quatre rois 

Ceux qui connaissent un peu l'Histoire de France savent que le 25 juillet 1830 le roi Charles X a signé des ordonnances qui supprimaient la liberté de la presse et réduisaient encore le corps électoral habilité à élire les députés dans le cadre d'un système censitaire qui ne donnait déjà la possibilité de voter qu'à un petit nombre de contribuables fortunés. Le résultat a été la révolution de 1830, les "trois glorieuses" les 27, 28 et 29 juillet à l'issue desquelles le roi abdiqua en faveur de son petit-fils le jeune duc de Bordeaux. Mais des personnalités de la bourgeoisie parisienne, inquiètes de ce qu'aurait pu être une République, réussirent à faire monter sur le trône le cousin de Charles X, Louis-Philippe d'Orléans.

Ces faits sont l'objet du roman de Camille Pascal. Les quatre rois sont Charles X, son fils Louis-Antoine qui n'a été roi que le temps de contresigner l'abdication de son père, le duc de Bordeaux, un gamin trop jeune pour y comprendre quelque chose, et Louis Philippe premier.

Mais Camille Pascal a consacré plus de 600 pages à ce qui n'est résumé ici qu'en quelques lignes. Cet auteur détaille chaque épisode de ce tournant de l'histoire de France : l'ambiance à la cour au moment de la signature des ordonnances, les journées révolutionnaires, les manoeuvres qui ont abouti à porter Louis-Philippe au pouvoir, les réticences de Charles X et son abdication finale puis son long voyage à l'issue duquel il n'a embarqué à Cherbourg pour l'Angleterre avec sa famille que le 16 août. Aucun épisode, aucune anecdote ne sont oubliés.

Dans ce roman, tout est vrai. L'auteur le justifie en s'appuyant sur une bibliographie de pas moins de onze pages. Vous voulez tout savoir sur la révolution de 1830 ? Lisez 'L'été des quatre rois". Vous voulez seulement passer un bon moment en lisant un roman bien écrit et de lecture agréable ? Lisez "L'été des quatre rois". Chaque lecteur trouvera satisfaction, quelque soit son goût et son intérêt.


Bernard Blandre 

- Roman historique Camille PASCAL, "L'été des quatre rois"Paris, Plon, 2018. 687 pages -



Rimbaud et la Mer Rouge
Rimbaud et la Mer Rouge

Rimbaud et la Mer Rouge

Qui Ă©tait Arthur Rimbaud ?

un poète bien sûr. Et, vous pensiez tout savoir sur sa vie. Possible, mais en êtes vous certain ou certaine ?

Un doute ?

Alors lisez cet essai de l'Historien Gilles Ragache.
Un récit précis de la vie du poète lors de sa présence sur les bords de la Mer Rouge. Des faits qui permettent de bien situer les actions du natif de Charleville et de comprendre le contexte de ses actions et ses influences au Proche-Orient et en  Afrique de l'ouest.

Et comme moi, vous serez peut-être surpris d'apprendre que  Djibouti doit beaucoup à Arthur Rimbaud. Non ceci n'est pas de l'uchronie. C'est la réalité historique.

Vous le comprendrez en lisant cet ouvrage.

Bonne lecture !

Jérémy Huriaux

- Rimbaud et la Mer Rouge - de Gilles Ragache aux éditions Clés Pour l'Histoire de France (CPHF) 





Et les femmes se sont levées
Et les femmes se sont levées

Et les femmes se sont levées 

Laure Diebold-Mutschler
Secrétaire de Jean Moulin
Erstein, 1915 - Lyon, 1965

Laure Mutschler était secrétaire d'un industriel du tissage à Saint-Dié. De retour en Alsace à l'armistice, elle entra en résistance dès 1940, participant à un réseau d'évasion. Installée chez ses parents à Sainte-Marie-aux-Mines, elle hébergeait des personnes recherchées dans l'Alsace annexée de fait à l'Allemagne et les guidait vers Saint-Dié ou Gérardmer. 
Repérée, elle s'installa à Lyon avec son mari Eugène Diebold où elle fut la secrétaire de Jean Moulin. Après l'arrestation de son patron, elle continua à résister à Paris en faisant circuler des documents entre la Résistance intérieure et Londres. Arrêtée en 1943, elle fut internée dans un camp satellite de celui de Buchenwald où elle fut torturée et victime d'expériences "médicales". On lui injecta le typhus. Elle était mourante à la libération.
Elle milita dans l'Association internationale des anciennes Déportées et Internées de la Résistance (ADIR).
Compagnon de la Libération.

Bernard Blandre

(Marie-José MASCONI, "Et les femmes se sont levées", éd. La Nuée Bleue, Strasbourg, 2021)


Le football en Moselle, dans l'entre deux guerres. 1919-1939
Le football en Moselle, dans l'entre deux guerres. 1919-1939

Le football en Moselle, dans l'entre deux guerres. 1919-1939

Recherche
Thibaut HEBERLE, "Le football en Moselle, dans l'entre deux guerres. 1919-1939", éditions Jalon (3, les Hameaux de la Grange, F. 57155 Marly), 2021. 196 pages. 15€
L'Histoire se nourrit de travaux d'apparence modeste qui sont les matériaux permettant de construire les grandes synthèses; d'où l'intérêt du livre de Thibaut Heberlé qui résulte d'un mémoire de master 1 Histoire soutenu à l'Université de Metz.
L'auteur a travaillé aux archives départementales de la Moselle, à celles des villes de Saint-Avold, Sarrebourg et Sarreguemines entre autres.
Le livre expose le développement rapide des clubs de football dans les villes minières, souvent avec le soutien du patronat soucieux que les salariés bénéficient de "loisirs sains".

L'intérêt du livre dépasse le sujet : il concerne l'histoire de chacune des communes citées, l'histoire du sport en général, et l'histoire sociale.

Bernard Blandre 

-Le football en Moselle, dans l'entre deux guerres. 1919-1939 - par Thibaut Heberle aux éditions Jalon. 

Les Bourbakis - Une page d'histoire franco-suisse
Les Bourbakis - Une page d'histoire franco-suisse

Les Bourbakis - Une page d'histoire franco-suisse

Guerre franco-allemande de 1870-1871 : l'armée Bourbaki passe en Suisse

La guerre franco-allemande de 1870-1871 a été une catastrophe pour la France. On en connaît la conclusion : le traité de Francfort par lequel la France cédait au nouvel empire allemand l'Alsace - Lorraine. Les Français ne l'on pas accepté, d'où la première guerre mondiale.
Après la défaite française de Sedan le 2 septembre 1870, Napoléon III a dû abdiquer. Le gouvernement provisoire de la troisième République a décidé de continuer la guerre mais malgré quelques succès les armées françaises ont cumulé les défaites.

Le 28 octobre 1870, Metz capitula.
De septembre 1870 au 29 janvier 1871, Paris était assiégée.
A partir du 4 novembre 1870, Belfort était assiégé.
L'armée de la Loire subit une défaite au Mans le 11 janvier 1871
Faidherbe qui commandait l'armée du Nord fut battu à Saint-Quentin le 19 janvier 1871.

Une armée de l'Est confiée au général Bourbaki fut constituée dans l'improvisation dans l'objectif de débloquer Belfort défendue par le colonel Denfert-Rochereau.. Elle remporta un succès à Villersexel le 9 janvier 1871 mais plusieurs fois battue ensuite, épuisée dans le froid de l'hiver, menacée d'être prise en tenaille, elle se replia vers la Suisse le 26 janvier. Le lendemain Bourbaki rata son suicide.

A La Cluse, 5 000 soldats français assurèrent la sécurité du passage de la frontière au prix de 300 morts (mais 400 Allemands ont "été tués)

100 000 soldats français étaient à l'abri en Suisse avec leur équipement. Mais Belfort du capituler le 13 février 1871.

Bernard Blandre

(Gérard TISSOT-ROBBE et Paul-André JOSEPH, "Les Bourbakis. Une page d'histoire franco-suisse, Bière (CH), éd. Cabédia, 2021)


 
Autour de Bonaparte à Nice
Autour de Bonaparte à Nice

Autour de Bonaparte à Nice, Légendes et Vérités 

C’est dans le sud de la France que Napoléon Bonaparte se prépare à laisser son empreinte dans l’Histoire. 

L’ami des frères Robespierre va s’imposer naturellement dans cette période de la Révolution Française, où,  les monarchies voisines s’en prennent aux idées révolutionnaires et à leurs défenseurs. 

Toulon puis Nice, finalement non loin de son île natale, Napoléon entre dans la légende.

L’auteur nous plonge parfaitement dans le contexte de l’époque. Nice, Antibes, l’arrière pays du département maralpin puis l’Italie vont donner au général Bonaparte ses premières victoires. 

Les vérités, que l’auteur les rétablies, vont vous permettre de comprendre les enjeux territoriaux, les personnages qui entourent le général Corse et qui seront présent dans son épopée. 

Alexandre Gourdon donne envie d’en connaître encore plus sur cette marche en avant vers la naissance de l’Empire ! 

Une bonne lecture Impériale à toutes et tous ! 

Jérémy Huriaux 

- Autour de Bonaparte à Nice, Légendes et Vérités - par Alexandre Gourdon aux éditions Falba. 


Dimitri Amilkvari un prince combattant par Jean Paul Huet
Dimitri Amilkvari un prince combattant par Jean Paul Huet

Dimitri Amilakvari - un prince combattant 

L'auteur vous emmène à la découverte d'un héros peu connu de la France Libre. 

Mais pourtant quel sacré héros que fût Amilak ! 

Le prince Dimitri Amilakvari a quitté sa Géorgie natale tant aimé à cause de la Révolution Russe. Ayant trouvé refuge en France, il donnera corps et âme pour sa patrie d'adoption.

Ce livre vous fait voyager au rythme des combats de la Légion et de la 13ème DBLE pour la libération de la France. Il vous fait découvrir cet amoureux de la France et de la liberté qu'était le prince Géorgien. 

Dimitri Amilakvari était un héros oublié du second conflit mondial. Car, avec cet ouvrage, l'auteur parvient à lui donner la médiatisation qu'il mérite. 

Le Devoir de mémoire est ainsi assuré. 

                                   

Jérémy Huriaux 

- Dimitri Amilakvari, un prince combattant - de Jean-Paul Huet aux éditions LemmeEDIT. 



Les Germaniques 1920-1940
Les Germaniques 1920-1940

Les Germaniques 1920-1940

Ce roman historique vous transporte dans le nord de la France et plus exactement à Lille. 

Mai 1940, une période de transition entre la fin de la drôle de guerre et le début violent de la guerre éclaire. Une violence qui va marquer une région et ses habitants. 

C’est dans ce contexte que l’auteur vous fait découvrir la relation à distance entre un père et son fils. Le premier voit sa ville se faire conquérir par la force de feu du IIIème Reich. Le second est un officier affecté dans un régiment de forteresse en Thiérarche à quelques kilomètres de la frontière belge. Où Il subira cette même violence. 

Le père décrit son quotidien et celui de sa famille. Il relate les lettres de son fils en provenance du front. Et aussi, le recueil de poèmes écrit par ce dernier lorsqu'il était en poste dans les années 1920 dans l’Allemagne occupée... 

Une Allemagne qui sera la trame de fond de ce récit...

Bonne lecture ! 

                                                                   

Jérémy Huriaux

- Les Germaniques 1920-1940 - de Julien Monange aux éditions LemmeEdit. 

Comment l’Empire Romain s’est effondré ?
Comment l’Empire Romain s’est effondré ?

Comment l’Empire Romain s’est effondré ?

L'empire romain victime des maladies ?

On a coutume de considérer que l'empire romain a été détruit par les "barbares", principalement germaniques, et il est certain que les peuples germaniques ont joué un rôle important dans sa disparition, au moins dans sa partie occidentale.

Cependant Kyle Harper, professeur d'histoire à l'Université de l'Oklahoma, apporte une toute autre explication dans son livre "Comment l'empire romain s'est effondré. Le climat, les maladies et la chute de Rome", Paris, La Découverte, 2019.

Selon K. Harper, les bains publics étaient des bouillons de culture; l'eau des égouts stagnait en ville, les rats pullulaient dans les greniers et les routes favorisaient une circulation des maladies d'une extrémité à l'autre de l'empire.

Le changement climatique a favorisé les épidémies de peste bubonique. K.Harper cire des chiffres : la population de Rome aurait chuté de 1 million d'habitants à 20 000 et celle de Constantinople aurait perdu 350 000 habitants sur 500 000 suite à une épidémie.

L'auteur poursuit en évoquant un petit âge glaciaire, de 530 à 680. Il cite le pape Grégoire le Grand (590-604) qui avait constaté les nouveautés dans l'atmosphère, la terreur dans le ciel et des tempêtes en dehors des saisons habituelles. Les contemporains constataient aussi des éruptions volcaniques et des séisme, le tout leur faisant penser que le jugement dernier était proche.

Bernard Blandre

- Comment l’Empire Romain s’est effondré ? - par Kyle Harper aux Éditions La Découverte. 



Jérémy HURIAUX